Le poteau télégraphique

ÉTUDE SPECIALE DU POTEAU

A l’origine les lignes télégraphiques étaient établies le long des chemins de fer et ne portaient qu’un petit nombre de fils. Les poteaux avaient une longueur de 6 mètres, sauf aux passages à niveau et aux croisements de voies, où l’on plaçait des poteaux dits exhaussement et ayant 9 mètres de longueur.

Aujourd’hui les lignes sur chemin de fer comportent la plupart du temps un grand nombre de fils. On construit non seulement sur les routes, mais en dehors de toute voie de communication.

Les poteaux sont plus longs, ils varient entre 7 et 10 mètres, ceux d’exhaussement de 10 et 12 mètres, sauf dans des cas tout à fait particuliers où l’on a besoin d’une hauteur exceptionnelle, on emploie alors des appuis de 15 à 18 mètres. Soit tout d’une pièce soient composés d’assemblage.

Au surplus, voici les longueurs des poteaux usités en France, telles qu’elles figurent à la nomenclature du matériel de l’administration.

5m à 6m, 50m     -     6m, 50 à 7m, 50    -    7m, 50 à 9m    -    9m à 10m    -    10m à 11m    -    11m à 12 -

12m et plus de 12m.

Ces diverses longueurs peuvent être résumées en cinq types moyens, savoir :

Poteaux de    :       6m, 50   -   8m   -   10m   -   12m   -   15m .

C’est ainsi qu’ils sont définis dans les cahiers des charges  pour les fournitures faites à l’adjudication.           

Ces fils qui pendent sont l'oeuvre de malveillance. Les voies ferrées abandonnées par la SNCF sont vouées hélas à ce genre de méfaits.

Version modélisme

Poteaux telegraphiques renforces

Date de dernière mise à jour : 04/01/2022

Ajouter un commentaire